3217 Views |  Like

Montpellier, la fin du tramway « sexy » ?

 Alors que le très attendu design de la future ligne 5 devait être confié à l’artiste Miss.Tic et l’agence Yellow Window Design, voilà que le Ministère des Transports rappelle à l’ordre la Tam et lui demande de revoir sa copie.

Le projet très Street Art de l'artiste Miss.Tic / Agence Yellow Window Design

Le projet très Street Art de l’artiste Miss.Tic / Agence Yellow Window Design

Habillage Intérieur ligne 5. Miss.Tic/Agence Yellow Window Design

Habillage Intérieur ligne 5. Miss.Tic/Agence Yellow Window Design

Le motif ? l’habillage actuel des rames de la ligne 4 peut « perturber la concentration des automobilistes et des piétons ». Il est expressément demander aux municipalités d’utiliser des couleurs neutres et de limiter la fantaisie dans tout ce qui pourrait rentrer dans le champ visuel urbain.

La Tam étudie donc plusieurs designs plus sobres, des rames noires sont d’ores et déjà en service . Dommage que le parti-pris de la création se heurte à une interprétation peut être un peu trop pointilleuse de la loi.

Retour sur ces tramways nommés désir que nous ne verrons peut être plus

2000 : Les designers stars des années 80, Elizabeth Garouste et Matthia Bonetti, signent l’habillage extérieur et intérieur de La ligne 1. Symbolisant l’air, des hirondelles blanches sur fond bleu sillonnent la ville. Une création poétique et un peu timide mais qui fait son petit effet en son temps.

Ligne 1 du tram de Montpellier.

Ligne 1 du tram de Montpellier.

2006 : Cette fois l’audace monte d’un cran et c’est sur le thème de la terre que Garouste & Bonetti proposent une décoration extérieure et intérieure des rames de la Ligne 2.  L’audace monte d’un cran avec un design très pop art de fleurs aux couleurs vives qui dynamisent le paysage urbain.

2012 : C’est le créateur Christian Lacroix qui reprend le flambeau et pousse encore plus loin l’audace. La ligne 3, sous le signe de l’eau, magnifie les fonds marins et ses créatures étranges. Il enflamme littéralement la ligne 4 en proposant une rame très «glam » toute habillée de métal doré « reflétant le soleil languedocien », « un trait de lumière monochrome ».

Rame French Tech

Rame French Tech. Photo DR.

2014 : Montpellier Métropole Numérique est labellisé French Tech et voit la vie en rose. Pour fêter l’événement quelques rames très « girly » ont mis un peu de couleur et de design dans notre quotidien.